israel-o-fil (RSSFlux RSS)

Le monde entier aux obsèques de Shimon Peres

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

De Barack Obama à François Hollande, sans oublier Mahmoud Abbas. Au total, une centaine de dirigeants du monde entier étaient à Jérusalem vendredi 30 septembre pour assister aux obsèques du prix Nobel de la paix Shimon Peres.

Benjamin Netanyahou

Benjamin Netanyahou

Quatre-vingt-dix délégations de 70 pays d’Europe, d’Amérique, d’Asie ou d’Afrique se sont recueillies au cimetière national du Mont Herzl, selon le bureau de Shimon Peres. Cette affluence rend compte de l’immense respect que s’était attiré l’ancien prix Nobel en 70 ans de carrière à tous les postes - Premier Ministre, Ministre de la Défense, des Affaires étrangères, Président de l’Etat d’Israël.

François Hollande et Nicolas Sarkozy, le président américain Barack Obama et son homologue allemand, le prince Charles, le roi d’Espagne mais aussi le président palestinien Mahmoud Abbas, rare représentant de haut niveau du monde arabe…: Les funérailles de celui qui a été amplement salué comme un visionnaire infatigablement dévoué à la paix se sont déroulées comme une congrégation exceptionnelle de chefs d’Etat et de gouvernement, de ministres, de diplomates et d’officiels de tous les acabits.

Après les discours du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, du président américain Barack Obama et de l’ancien chef d’Etat Bill Clinton, notamment, Shimon Peres a été inhumé à quelques mètres d’un autre Nobel de la paix, Yitzhak Rabin.

Lors de son discours, le président américain Barack Obama a classé le prix Nobel de la paix Shimon Peres parmi “les géants du 20e siècle” comme le leader sud-africain Nelson Mandela, lors des obsèques de l’ancien président israélien à Jérusalem. “A bien des égards, il me rappelait d’autres géants du 20e siècle que j’ai eu l’honneur de rencontrer. Des hommes comme Nelson Mandela, des femmes comme sa majesté la reine Elizabeth”, a-t-il dit. Il a également souligné que la paix entre Israël et les Palestiniens dont rêvait le prix Nobel décédé mercredi restait un “chantier inachevé”. Au début de son éloge funèbre, il a noté la présence exceptionnelle dans l’assistance du président palestinien Mahmoud Abbas : elle est “le rappel que la paix est un chantier inachevé”, selon lui.

Bill Clinton, qui avait présidé à la signature du premier accord d’Oslo et à la fameuse poignée de mains entre les ennemis israéliens et palestinien d’autrefois, peinait visiblement à contenir son chagrin devant le cercueil contenant l’un des signataires de l’accord et celui qu’il appelait “l’ami véritable” de la famille.

Le président de la République François Hollande et son prédécesseur Nicolas Sarkozy se sont rendus ensemble aux obsèques du prix Nobel.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a salué en Shimon Peres “un “grand homme” pour Israël et le monde, et a promis aux obsèques du prix Nobel de la paix à Jérusalem qu’il y aurait la paix. “Il était un grand homme pour Israël, il était un grand homme pour le monde. Israël est en deuil, le monde est en deuil. Mais nous, et le monde, voulons trouver dans sa postérité les raisons d’espérer”, a-t-il dit. “Mon cher Shimon, a poursuivi Netanyahu en s’adressant au cercueil tout proche de son ancien adversaire, je pleure pour toi aujourd’hui. Je t’ai aimé, nous t’avons tous aimé. Il y aura la paix Shimon, homme cher, leader d’exception, je te le dis du plus profond de mon cœur”.

http://www.huffingtonpost.fr/2016/09/30/le-monde-entier-aux-obseques-de-shimon-peres-en-images_n_12260608.html?utm_hp_ref=france

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »