israel-o-fil (RSSFlux RSS)

Lettre à France

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

La liberté guidant le peuple

La liberté guidant le peuple

Ce qu’il vient de se passer en France est grave, triste, tragique. Je regarde tous ces messages de solidarité avec distance et consternation. La France où j’ai longtemps vécu n’existe plus et seule la nostalgie je crois, permet aux français d’afficher cette compassion pour tenter de retrouver une France qu’ils ont certainement perdue. Le drapeau tricolore remplace le fond noir de janvier sur les réseaux sociaux mais aussi longtemps que j’ai été française, je ne peux plus me reconnaître à travers ses trois couleurs, à l’instar de mes amis vivant ici ou là bas.

Je ne suis pas la France qui a approuvé avec l’UE l’étiquetage des produits israéliens issus des territoires disputés, et qui a pourtant voté une loi contre le boycott, décision qui va renforcer les actions de BDS (Boycott Désinvestissement Sanction) et légitimer toute action anti-israélienne et/ou anti-juive à travers le monde.

Je ne suis pas la France qui d’un côté autorise des barbares à manifester pour soutenir le Hamas, (mouvement terroriste), en scandant des slogans anti-juifs dès que l’état israélien engage des actions de légitime défense, et de l’autre, dénonce avec stupeur des actes antisémites sur son propre sol.

Je ne suis pas la France qui reste le seul pays d’Europe depuis la dernière guerre, où l’on tue des juifs de sang froid et qui ne prend pas toute la mesure morale et historique de ces faits pour en faire une vraie cause nationale défendue dans les lycées, en y montrant toute la violence qu’a été la shoah.

Je ne suis pas la France qui à travers ses médias ont tronqué le flux des attaques au couteau et des attentats commis sur la population israélienne, en supposant l’agresseur agressé et en victimisant ces pauvres palestiniens (terroristes !), qui sont, soit devenus fous, soit qui répondent à une “oppression” trop forte. A aucun moment ces robinets à pubs que sont ces chaines d’infos n’emploieront le mot de légitime défense après qu’un israélien ait abattu son agresseur.

Je ne suis pas la France qui n’a pas réagit à la décision de l’UNESCO et s’est même abstenue quand la motion a été adoptée pour que le Caveau des Patriarches et le Tombeau de Rachel tombent dans les mains des musulmans, qui une fois de plus ont récupéré des lieux ou territoires que leur cher Coran n’a jamais mentionné.

Je ne suis pas la France qui sur une chaine mainstream laisse un dictateur (le président iranien Rohani) nier la légitimité d’Israël, une façon plus soft que son prédécesseur qui appelait à sa destruction, mais c’est du pareil au même, car on ne froisse pas diplomatiquement la France qui le reçoit et qui lui serre la main.

Je ne suis pas la France et encore moins Paris sous les couleurs de Anne Hidalgo qui honore Mahmoud Abbas en lui décernant la médaille Grand Vermeil en septembre dernier, sous prétexte qu’il est un homme de “paix” et “un homme d’état exceptionnel”. C’est qu’elle ne connait sûrement pas qui est Abou Mazen (nom de guerre d’Abbas), le mister Hyde terroriste à la retraite qui tente de sauver sa peau des mains du Hamas en jouant le double jeu diplomatique qui consiste à passer pour un homme de paix aux yeux du monde et à attiser l’action terroriste dès qu’il remet un pied dans sa moukata.

Je ne suis pas la France qui verse des millions aux ONG pro-palestiniennes pensant faire une bonne action pour la reconstruction de Gaza mais qui finance le trafic d’armes entre le Hamas et ses soutiens.

Je ne suis pas la France qui à chaque acte antisémite déclare être en présence d’un déséquilibré, d’un loup solitaire, d’un mec  victime des banlieues, qui nie même ce terrorisme qui a frappé ses villes et qui frappe encore chaque fois plus et plus fort. Combien de morts faudra t-il avant que la France sorte du déni de ce terrorisme qui est le même à Paris, à Bruxelles, en Tunisie, à Tel Aviv ou ailleurs.

Je ne suis pas la France qui a défilé pour Charlie mais pas contre l’antisémitisme, celle qui appelle à ne pas faire d’amalgame avec la communauté musulmane, alors que cette dernière ne se gène pas de faire ce même amalgame entre juifs de France et juifs d’Israël, allant jusqu’à tuer au nom du peuple palestinien (Merah, Koulibaly).

Je ne suis plus la France, ne m’en voulez pas.

© Langeluce 2015

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>