israel-o-fil (RSSFlux RSS)

Le Hamas pour les Nuls

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Entité terroriste créée en 1987 par le Sheikh Ahmed Yassin, Abdel Aziz al-Rantissi et Mohammed Taha, tous trois issus des Frères musulmans.

Les Frères Musulmans , décrits aujourd’hui comme de possibles sauveurs d’un nouveau gouvernement égyptien, ne sont en fait qu’une des tentacules radicalistes du Hamas, parti fondateur.

Le Hamas est opposé au Fatah – principale force politique palestinienne concurrente, qui tend à vouloir reconnaître l’existence de l’état hébreu (selon les périodes) et prône la création d’un État palestinien indépendant aux côtés d’Israël.

Cette branche armée terroriste est à l’origine de groupuscules radicaux, tels que les Brigades Izz al-Din al-Qassam, responsables de nombreux attentats suicides en Israël.

Un des responsables du Hamas, Khaled Machaal, se tient à l’écart de la terre et du peuple qu’il prétend défendre puisque Damas (Syrie) est son lieu de résidence.

Le Hamas est considéré par l’Union Européenne, le Canada et les Etats-Unis, comme une organisation terroriste, au même titre que : Al-Qaïda, les Brigades des martyrs d’Al-Aqsa, les FARC, le Front de Libération de la Palestine, le Jihad Islamique Palestinien, les Talibans, l’ETA…

La charte du Hamas a été adoptée par les responsables de l’entité terroriste, le 18 août 1988. Elle prévoit entre autre, l’institution d’un État Palestinien, la volonté d’y créer un état religieux, la mise en œuvre d’un antisionisme radical basé sur la supercherie que sont les Protocoles des Sages de Sion, et de la faculté à faire admettre aux palestiniens que ce document est un vrai. Cette charte est devenue tristement célèbre puisqu’elle appelle à la destruction d’Israël, tout comme le fait ouvertement l’Iran.

A la suite d’élections législatives (truquées) en 2006, le Hamas prend le pouvoir à Gaza et évince le Fatah, et son représentant, Mahmoud Abbas. Aujourd’hui encore, et malgré des accords de réconciliation signés en 2011, les deux partis se livrent officieusement à une guerre sur le terrain et les gazaouis sont victimes chaque jour d’une répression passive.

A la veille de chaque tentative d’un accord de paix entre le diplomatico-représentant de l’Autorité Palestinienne, (Abbas), et l’état hébreu, le Hamas veille à faire échouer tout traité, pour continuer à bénéficier, entre autres, des faveurs de l’aide internationale qui le font vivre et l’arment jusqu’aux dents. Pour garder la main mise sur cette manne financière colossale (plusieurs centaines de millions de $), faire passer les gazaouis pour d’éternels martyrs à la face du monde est une source de revenus providentielle sans fin, dont les destinataires n’en voient jamais la couleur. Se servant des palestiniens comme de marionnettes faciles à médiatiser, particulièrement en Europe, le Hamas a même réussi à se faire passer aux yeux des médias, pour un groupe de résistants armés tenant tête à « l’occupation ».

Depuis le 25 juin 2006, le Hamas détient le soldat israélien, Gilad Shalit. L’enlèvement du soldat et l’attaque à la frontière sud d’Israël, sont revendiquées conjointement par les Brigades Ezzedine Al-Qassam (branche armée du Hamas), le Comité de résistance populaire et « l’Armée de l’islam », groupe créé en 2005 avec l’appui du Hamas, et surfant sur la mouvance d’Al-Qaïda. Malgré la pression internationale, aucune visite autorisée, même par le CICR (Comité international de la Croix-Rouge ), n’a permis d’affirmer que G. Shalit est toujours en vie, depuis la seule preuve vidéo datant de 2009.

Le Hamas ne fera jamais la paix avec Israël.
A ce jour, ces terroristes ont le soutien de la Syrie, de l’Iran, du Hezbollah et d’Al-Qaïda, et quelques autres sympatisants de l’appel au Jihad mondial, pour lutter contre l’occident et les sionistes.

2011 - ©Langeluce

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>