israel-o-fil (RSSFlux RSS)

Tous contaminés ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Humanité : Bonté, sensibilité, compassion pour les malheurs d’autrui. Une bien belle définition en théorie mais qu’on associe ce mot à une « fête » ou à un journal, l’humanité mise à mal dans ces deux cas ne peut plus être un vain mot. Du 11 au 13 septembre a eu lieu comme tous les ans, la « Fête de l’Humanité », la fête de l’huma, comme ils disent? « Ils », ceux sont les pseudo-défenseurs des droits de l’homme, du partage sans retenue, de la fraternité. Alors restons-en à « l’huma », c’est mieux. Un parti communiste qui n’existe plus, ou tout au plus un reste de représentants plutôt pathétiques accrochés à des branches moisies de causes sectaires et radicales, une organisation virtuelle, mais un public bien présent lui, appâté malheureusement par de tristes réalités.
Le conseiller municipal de Saint-Denis, Madjid Messaoudene, n’aurait manqué cette fête pour rien au monde. L’élu local a fait appel à son sens de la dérision parait-il. Le plus étonnant est qu’il y ait eu un écho. Son innovation s’est portée sur la vente de masques de protection contre la grippe, déguisements associés à des autocollants « Etat d’Israël, état criminel ». Interrogé sur cette idée plus foireuse que dérisoire,
M. Messaoudene a répondu que tourner la grippe A en dérision, ainsi que la politique de N. Sarkozy et le boycott contre Israël, seraient une façon de se protéger de la connerie à travers des masques en papier et faire passer un message. Certes, on peut compter sur lui pour donner l’alerte sur ces problèmes qui, s’ils ne concernent pas toujours la planète entière, préoccupent néanmoins ceux qui fréquentent les hypermarchés Carrefour.
Le boycott
? Cet acte discriminatoire puni par la loi, cet acte qui isole, qui incite au racisme, qui montre du doigt, a pourtant trouvé une vitrine aux stands « barghoutistes » entre autres, à cette fête de l’inhumanité. Représentants du PCF et du CAPJPO-europalestine, ces barbares microbiens sont toujours là quand il y a quelques cerveaux à laver, quelques haines à attiser, quand ce n’est pas quelques mensonges à répandre. Les plus acharnés ont donc paradé, revêtus de ces masques de la honte, utiles au moins à cacher leurs sourires grimaçants, c’est déjà ça. Mais les symptômes ont été vite ressentis puisque 250 personnes auraient quand même payé 1 euro pour leur ignorance. Malheureusement, il est trop tard pour eux. Aussi bien pour l’élu de St Denis que ses camarades du CAPJPO-europalestine, ou même les fossilisés du parti communiste, car malgré ces masques sensés les protéger, ils sont tous contaminés?
Contaminés par l’erreur fondamentale qu’est le boycott envers une population ou un pays, contaminés par l’appel à la rescousse du peuple palestinien qui, s’il est misérable aujourd’hui, ce n’est qu’à cause du parti terroriste qu’il a élu au pouvoir, contaminés par des préceptes criminels trouvant encore une voix et prendre la forme de spectres bien présents dans les mémoires les moins déficientes, contaminés par des idéologies suffisamment racistes pour ne pas même assumer les conséquences des actes qui en découlent. La mise à l’écart d’une économie, d’une politique et surtout la non-reconnaissance d’un état affichent clairement l’éradication du peuple qui les produit. On se trouverait donc ici même aux antipodes de l’humanité
?
Le BNVCA (Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme) et les représentants de la communauté juive de Seine St Denis se sont indignés sur cette initiative incontrôlable venant de la part d’une municipalité. Qu’on le veuille ou non, ce type d’action n’incite qu’à l’acte antisémite, à défaut d’avoir des retombées conséquentes sur l’économie d’Israël.
A ce jour, le Ministère de l’Intérieur a été alerté pour faire usage de son autorité auprès des élus locaux afin qu’ils n’abusent pas de leurs fonctions pour faire passer des idéologies personnelles, notamment sur la politique de l’état hébreu. Ceux qui en ont les frais par des actes antisémites intolérables, n’ont pas fait la différence entre antisionisme et antisémitisme et ils ont eu raison.
A l’école des fanatiques, le CAPJPO-europalestine continue malheureusement d’
oeuvrer dans ce sens, en voulant dernièrement boycotter le match prévu entre le Maccabi-Haïfa et Bordeaux, le 30 septembre prochain. Sur le terrain du boycott, la grippe A-ntisémite n’a pas épargné Olivia Zemor et son annexe de terroristes en herbe, mais dans un pays loin d’être immunisé, on peut redouter la propagation d’un virus encore plus dangereux.
C’est plutôt derrière un masque de fer que devraient être clôturés ces appels à la destruction d’un peuple et de sa terre, pas pour absence de liberté d’expression, ça serait trop facile, mais pour éviter de contaminer d’autres populations qui, par manque de réelles informations, penseront qu’un simple masque de papier les protègera, et s’en sortir sans effets secondaires. Les effets indésirables se feront sentir bien assez tôt, c’est une question de temps.
Pendant ce temps-là, à l’autre bout de la terre, au moment où on croyait fêter « l’humanité » en France, l’Etat d’Israël était encore pris pour cible par les roquettes du Liban. Ces tirs constituent une violation de la résolution 1701 des Nations-Unis. Israël a parfaitement réagi au traitement qu’on lui inflige et continuera à se protéger, sans masque contre ce virus violent voulant éradiquer sa population. Tôt ou tard, Hezbollah et Hamas seront eux aussi condamnés pour crimes contre l’humanité. Malheureusement l’auto-défense d’Israël est encore considérée comme « crime de guerre », quand il n’y a parfois guère de crimes. Par les temps qui courent, continuer à se protéger est tout ce qui importe.

2009 - ©Langeluce

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>