israel-o-fil (RSSFlux RSS)

Les livres « sacrés » d’Europalestine.com

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

L’info fait état du dernier exploit des « fanatiques sionistes » du vendredi 3 juillet, dans une librairie de Paris, comme étant le lieu d’attaques régulières, presque sanglantes, s’avérant plutôt au final un acte isolé et sans victime. La librairie « résistances » appartenant à Olivia Zemor, responsable du groupe militant des réels fanatiques du CAPJPO-europalestine, a été vandalisée et les livres, prônant un communautarisme fasciste notoire, aspergés d’huile de friture ! Ce fait, à noter au passage d’une « violence inouïe », aurait été commandité par la LDJ (Ligue de défense juive), attaquée elle en revanche régulièrement pour son soutien à l’état d’Israël. Par les temps qui courent, on ne la blâmera certainement pas pour ce soutien. Qualifié littéralement d’agression dans l’article d’origine, ce fait divers serait passé inaperçu aux yeux des autorités et parle même d’une réponse à un antisémitisme « imaginaire » dans les faits (plus de 400 actes recensés au 1er semestre 2009), voire même d’insultes de cour de récréation. Alors incendier des synagogues, proférer des injures sur un juif, l’agresser, le torturer et le laisser mourir au coin d’une rue, relèveraient du domaine de l’imaginaire. Ces mots, tout d’un coup, collent terriblement à l’actu? La fin toute proche du procès de Youssouf Hofana et son dénouement tant attendu n’aura pas soulevé suffisamment l’opinion publique face à un antisémitisme bien réel lui. Ilan Halimi a été agressé et tué parce qu’il était juif. Ca c’est un fait, aussi terrible qu’il soit.
Alors, les acharnés du CAPJPO-europalestine déboulent dans les grandes surfaces, arrachent à la volée tout produit israélien suspect des mains du consommateur, pancartes et banderoles à l’appui, hurlent dans un mégaphone et précisent qu’ils délivrent un message de paix, tout en passant inaperçus aux yeux des autorités ! C’est aussi un fait. Légitimité par les partis politiques extrêmes, le CAPJPO-europalestine utilise, (à l’image du Hamas utilisant les palestiniens pour mieux se protéger), la défense du peuple palestinien pour mieux déverser sa haine antisémite, bien planquée par l’idéologie sioniste qu’elle réfute, sans même en connaitre la véritable histoire. Le saccage de cette librairie n’a détruit que des livres… Pas des livres de prières, comme ce fut le cas dans la synagogue de Caracas (Venezuela) en janvier dernier où même l’Arche d’Alliance a été fracturée et les livres de Torah jetés, mais des livres. Surement la charte du Hamas en 10 volumes, ou celle du Hezbollah, appelant tous deux à la destruction de l’état d’Israël, ou peut-être « Comment mourir en martyre pour les nuls »
?
Avant de prendre la défense d’un peuple, il serait bon d’en connaitre son histoire, que ce soit à travers des livres ou des médias avisés, mais pour le CAPJPO-europalestine, c’est déjà peine perdue. Aujourd’hui, qui peut donner le nom du fondateur de la Palestine ? Quels ont été ses présidents ? De quelles organisations mondiales politiques ou économiques fait-elle partie ? Sur quels critères démocratiques revendique-t-elle son existence ? Quelle est sa monnaie en vigueur ? Des réponses que même Olivia Zemor et toute sa clique de barbares en puissance ont encore du mal à fournir. Le décor en carton pâte de cette librairie planquait surement d’abominables arguments et dictait officieusement une conduite « en état d’ivresse fanatique » antisémite et antisioniste. S’en prendre à des livres n’est peut-être pas la façon la plus noble de faire avancer les mentalités, mais si les paroles s’en vont, il serait bon pour une fois que les écrits partent aussi.
?

2009 - ©Langeluce

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>